default_mobilelogo

Tadorne de Belon

Le Tadorne de Belon (Tadorna tadorna) est une espèce d'oiseaux appartenant à la famille des anatidés. Comme les autres espèces du genre Tadorna, il présente des caractéristiques intermédiaires entre celles des oies (faible dimorphisme sexuel entre mâles et femelles, participation du mâle aux soins à la couvée) et celles des canards (morphologie, voix). Cette position intermédiaire est confirmée par les études phylogénétiques récentes.

Il s'agit d'une espèce paléarctique dont la distribution est scindée en deux aires principales, l'une sur les rivages maritimes du nord-ouest de l'Europe et l'autre dans les régions semi-arides d'Asie centrale.

Ce tadorne est dédié à Pierre Belon (1517-1564), grand zoologiste français de la Renaissance. Le terme de tadorne, porté par plusieurs espèces, est lui d'origine incertaine. Il est utilisé en revanche en français dès le xvie siècle.

Cet oiseau mesure entre 58 et 67 cm de longueur et de 100 à 120 cm d'envergure.

Le mâle a la tête noir verdâtre, un bec rouge avec une caroncule de même couleur, caractère sexuel visuel important lors de la parade nuptiale. Il porte une bande pectorale rousse d'où part une raie ventrale sombre, des ailes blanches avec les scapulaires et les rémiges primaires noires (marquées d'un miroir vert) et le reste du corps blanc. La femelle est presque aussi colorée que le mâle (particularité permise par sa couvaison à l'abri, dans des terriers) et n'a pas de caroncule sur le bec, souvent plus marqué de noir. Les adultes des deux sexes présentent des pattes roses. Les poussins sont couverts d'un duvet brun sombre et blanc. Les jeunes se distinguent des adultes par les couvertures alaires fortement marquées de brun noir, l'absence de bande pectorale rousse, la face et la gorge blanchâtres, le bec rose et les pattes grises.

Cet oiseau peuple les zones humides côtières (estuaires, vasières, lacs saumâtres ou salés) et continentales.

Le régime alimentaire du Tadorne de Belon est composé essentiellement d'hydrobies mais cet oiseau peut également consommer d'autres proies comme les crustacés.

La population mondiale est comprise entre 580 000 et 710 000 individus (dont plus de 300 000 pour le Paléarctique occidental), l'espèce n'est pas menacée.

Source : wikipedia

Tadorne de Belon (Tadorna tadorna
Hollogne-sur-Geer (Belgique)
15 avril 2019