logotype

Grytviken est la capitale des îles Géorgie du Sud et Sandwich du Sud. Grytviken porte un nom suédois signifiant "baie des pots" (Grytvika en norvégien), en référence aux pots utilisés pour transporter la graisse de phoque. On doit au capitaine norvégien Carl Anton Larsen la fondation de Grytviken, le 16 novembre 1904. Niché sur les rives de l'île montagneuse de Géorgie du Sud, l'endroit était déjà fréquenté auparavant par des chasseurs de baleines.

En 1922, l'explorateur britannique Ernest Shackleton, en route vers l'Antarctique, y décéda d'une crise cardiaque et fut inhumé sur place, à la demande de son épouse.
En avril 1982, Grytviken a été prise par les Argentins au terme d'une courte bataille contre les Britanniques. Trois semaines après, cependant, les forces britanniques ont repris cette position.

A l'heure actuelle, il s'agit de la colonie principale du Royaume-Uni en Géorgie du Sud, la seconde étant la base scientifique de l'île Bird. L'île est peuplée de scientifiques.
La région de Grytviken passe pour être très photogénique. Grytviken dispose de nombreux ateliers, actuellement en décrépitude (Patternmaker's Loft, Machine Shop). Voici en outre quelques exemples de monuments qui s'y trouvent :
  • Eglise du Chasseur de baleines (Whaler's Church), bâtiment en bois, préfabriqué en Norvège et ouvert au culte en 1913.
  • Cimetière des chasseurs de baleines, où repose l'explorateur Ernest Shackleton.
  • Flensing Plan, plan de bois où étaient amenées les baleines à traiter.
  • Le Petrel, ancien baleinier à vapeur.
La ville de Grytviken a son propre musée, le "Musée de la Géorgie du Sud", créé en 1992 à l'instigation de William Fullerton, gouverneur des îles Falkland, sis dans l'ancienne demeure du responsable du port baleinier, appelée "Managers Villa". Le bâtiment a fait l'objet d'une restauration en 2005.

Initialement, le musée était consacré uniquement à la chasse à la baleine. Depuis, il s'est diversifié. Datés des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, les objets sont exposés dans des pièces à thème. Une d'elles est en outre consacrée au capitaine Larsen. Une autre présente du mobilier; dans une autre, on trouve des équipements de plongée. Enfin, on y découvre un ancien projecteur de cinéma, un alambic "parfaitement illégal" et un radar.
 
Copyright© 2008 - 2020 - Françoise Coune